Europe

Partir s’installer en Suisse

Par  | 

Il existe au cœur de l'Europe un pays dont on parle peu, parce qu'on ne le connaît pas bien. En réalité c'est plutôt qu'on n'a à son sujet que des stéréotypes à échanger, même s'il est notre voisin : on y parle lentement, on fait fabrique des mécanismes d'horlogerie qui n'ont pas leur pareil, on y prépare du chocolat comme nulle part ailleurs… Tout cela possède certes une part de vérité, et reflète une partie de la réalité, mais n'est qu'un aperçu assez réducteur de ce qu'est la Suisse. Ce pays, qui a su resté d'une neutralité militaire invétérée depuis si longtemps, n'a pas fini de nous livrer tous ses secrets, à nous ses voisins parfois arrogants qui finalement le connaissons si mal. Cela étant dit, nombreux sont les français qui vivent à la lisière entre ces deux pays voisins que sont la France et la Confédération Helvétique et qui, eux, le connaissent bien mieux.

Un creuset culturel européen

La Suisse est en réalité une mosaïque de cultures européennes, qui ont su au fil des siècles se constituer une identité propre, commune, tout en conservant chacune une part de leur spécificité. La Suisse de ce fait est une contrée multilingue et multiethnique, nichée au cœur de l'Europe de l'Ouest, et dont chacun des pays voisins a vu des ressortissants s'installer pour de bon au fil de son histoire. Si l'on prend l'exemple de Lausanne, quatrième ville du pays, ils sont environs 10000 à vivre, ceux qui y travaillent mais ne sont pas citoyens helvétiques. Une agence immobilière à Lausanne a donc du travail, pour pouvoir loger ces résidents qui, parfois, restent en poste pendant de nombreuses années grâce à leur permis B, l'un des sésames accordés par l'état suisse aux citoyens européens d'avoir leur résidence principale sur le sol helvétique.

Un pays d'accueil 

Pour ce qui concerne le droit de travailler en Suisse, il existe plusieurs possibilités. Les habitants de l'Est de la France connaissent bien le permis G, puisque c'est celui qui permet de venir quotidiennement travailler en Suisse, voir d'y louer un logement pour venir y faire carrière en tant qu'expatrié, tout en conservant sa résidence principale ailleurs, à Annemasse, à Argentan ou encore à Pontarlier par exemple. C'est un droit accordé par la Suisse à ceux que l'on appelle les frontaliers. Ceux-ci peuvent profiter des droits et des salaires suisses tout en vivant juridiquement sur le sol français. Or les cités suisses comptent parmi les plus belles d'Europe, ce qui ne fait qu'en ajouter au fait que l'on s'y sente bien accueilli.