Europe

L’Ile de Crète : De plus en plus de visiteurs

Par  | 

L’ile de Crete, Réthymnon, belle ville de Crète en Grèce, réunis histoire, tradition, culture, charme et nature pour vos vacances en Crete. Riche en histoire avec les témoignages de 3500 ans de civilisations différente, et de dominations successives, la vieille ville de Rethymnon recèle les traces qu’on laisser les envahisseurs.

Aux alentours de Réthymnon, c’est un décor plein de contraste. Réthymnon (Rethymno) regorge de beautés naturelles. Mais Rethymnon c’est également une multitude de petits villages tous aussi accueillant les uns des autres. Vous y recevrez un accueil chaleureux.

La Crète en Grece, la plus méridionale des îles de l’Europe a tout pour vous plaire tel que : Des villages de montagne, de longues plages de sable, des baies rocheuses, des vallées, des gorges, des villes et villages et également de magnifiques chaînes de montagnes, le tout baigné par la lumière du soleil la plus grande partie de l’année. Le climat de la Crète “Meteo Crete” est l’un des meilleurs en Europe. C’est La plus grande île en Grèce et bien entendu une des plus populaires destinations de vacances.

La Crète a également une abondance de faune et de flore “faune et flore en Crete” avec des plantes et des fleurs qui sont propres à l’île.

En Crète vous Respirerez les parfums des herbes sauvages et goûterez à de délicieux fruits frais, à la meilleure huile d’olive du monde, à de délicieux fromages. Vous Apprécierez le plaisir de siroter un café grec. La Crète est également un paradis pour les historiens et archéologues “palais de Knossos” “musee d’Heraklion” .
A note également le Crétois est reconnu pour son hospitalité. Pour les Crétois, Les traditions et la culture ainsi que la musique, l’art, la nourriture et l’artisanat jouent un rôle important dans leur façon de vivre.

Parce que la Crète est la plus grande des îles grecques, Vous y trouverez des zones touristiques développée avec des hôtels mais également de tranquilles criques, plages cachées et de vivifiants villages de montagne.

La Crète L’ île aux multiples possibilités de vacances, de découvertes. …

Quelques mots sur la géographie et le climat de la Crète

Avec sa superficie de 8336 km² ses 257 km de long (400 par route), ses 12 à 61 km de large et ses 1045 km de côte, la Crète est la plus grande des îles grecques et la plus méridionale (Mer de Libye au sud) et la 5ème plus grande île de la Méditerranée. C’est une île montagneuse (50 sommets à plus de 2000 m) culminant à 2498 m avec le Mont Ida. Elle est entaillée de profondes gorges et de petites plaines. La côte nord est bordée de plages de sable. Enfin, on dénombre plus de 3.000 grottes.
Administrativement l’île est divisée en 4 préfectures (Hania, Rethymno, Iraklio et Lassithi), 20 Cantons, 11 municipalités, 570 communes et 1447 villages.
Les Crétois restent marqués par la lutte continuelle pour l’indépendance et la liberté. Dans ce pays, l’hospitalité est primordiale, il suffit de respecter la manière de vivre et les coutumes.

Endormez-vous quand la Crète somnole à l’heure de la sieste et vivez le soir au son de la Lyra, quand les “Mantinades” font rêver.

Il y a 1 à 3.000.000 d’années, durant le pléistocène (déluge), la Crète acquière plus ou moins son paysage actuel et les hautes montagnes sont créées. Les changements géologiques et climatologiques ont modifié la vie sur l’île. Beaucoup de mammifères apparaissent tel l’éléphant (Elephas antiquus et Elephas creticus), l’hippopotame, le rhinocéros et le bétail sauvage, le daim et le bison. Mais ils ont actuellement disparu ne laissant la place plus qu’au chèvres sauvages qui ont survécu. Les premiers habitants, organisés en petits groupes, sont arrivés sur l’île vers 6000/5000 AV. J.C..

Les récentes fouilles indiquent une présence humaine vers la fin du paléolithique. A cette époque, la Crète est une île succulente avec une forêt dense qui disparu à cause de l’exportation du bois de cyprès aux pays voisins lors de l’époque minoenne. Il ne reste plus rien de ces anciennes forêts. Leur destruction et la déforestation des montagnes sont dues principalement aux différentes invasions qui commencèrent avec les Vénitiens et les Turcs. En outre l’élevage du bétail et le manque d’eau et de rivières contribua au résultat de la dévastation.
Les hautes montagnes sont une caractéristique de la Crète. Les mouvements géologiques ont créé des bassins, des plateaux et d’impressionnantes grottes qui ont souvent servi à des fins religieuses lors de l’antiquité. Les montagnes de Crète sont une partie de la chaîne Diranic-Taurus qui débute dans les Alpes Diranic et qui s’achèvent aux Taurus en Asie Mineure (traversant entre autre l’Albanie, le pélogène, Karpathos et Rhodes). Une autre caractéristique de la Crète est le nombre de plateaux. Mais on trouve aussi des gorges parfois impressionnantes.

La Crète se distingue aussi par le faite qu’elle n’aie pas de rivières importantes et que la plus part ont leur lit asséché en été. On ne dénombre que deux lacs qui sont le lac de Kournas dans la province d’Apokoronas et celui d’Agios Nikolaos dans la ville du même nom, située dans le golfe de Mirabello. A cause de la composition pierreuse des montagnes, les sources ne sont pas abondantes en Crète.

Sa position géographique a une grande importance et explique son histoire aventureuse.

Grottes : De nombreuses grottes se sont formées dans les montagnes de Crète dues au sol de l’île. Les découvertes archéologiques témoignent que la plupart d’entre elles ont été employées lors de l’ère préhistorique comme sites de culte et d’offrandes religieuses.

Côtes : Le littoral crétois couvre une superficie de 1.046,4 km et est orné de caps, de baies, de ports pittoresques, de golfes, de falaises raides et de belles plages sablonneuses. La côte méridionale est moins attaquée par le tourisme et ainsi plus paisible et reculée. La côte nordique, bien que plus rugueuse, tend à être plus peuplée.
Gorges : Célèbres, les vertes gorges crétoises abondent d’espèces rares de la flore et de la faune, protégées par des règles strictes car elles sont uniques à travers toute la Grèce. Parmi elles, notons des espèces rares de cyprès, platanes, pins et de fleurs sauvages.

Plateaux. Les régions montagneuses de la Crète forment de nombreux plateaux généralement localisés dans la zone intermédiaire (moyenne) et servent de collecteurs d’eau en hiver. Beaucoup de ces plateaux sont fertiles et habités par de nombreuses personnes.

Montagnes : Elles présentent une grande variété de formations géologiques, de vallées, de gorges, de grottes et de plateaux. Du côté occidental de la Crète se trouve le Lefka Ori (montagnes blanches) ou Madares dont Pachnes est le sommet avec 2.453 m. La partie centrale de l’île est dominé par le Psiloritis ou mont Ida dont le sommet le plus élevé de Crète, Timios Stavros, a une hauteur de 2.456 m. Dans la partie orientale de l’île on peut admirer le Dikti ou Lassithiotika, 2.148 m. Indépendamment de ces chaînes de montagne, on a d’autres montagnes moins élevés tels que Kedros (1.777 m), l’arête de Kouloukonas dit Talea Ori (comme elle était connu lors des époques antiques), le mont Kofinas (1.231 m) et les montagnes de Sitia où les crêtes les plus élevées sont d’une hauteur de 1.320 et 1.476 m.

Fleuves et lacs : L’île de Crète possède quelques fleuves qui commencent en son centre et se jettent dans les mers de Libye et de Crète. La plupart d’entre eux ont peu d’eau pendant les mois d’hiver et sont sec en été. Les plus grands fleuves de l’île sont le Geropotamos et l’Anapodiaris, dans la région de Messara, le Tyflos et le Kolenis dans la vallée de Hania, le Kilaris, le Potamos mega et le Kourtaliotis dont au delta nous trouvons une région d’une beauté exquise. L’île ne possède que très peu de lacs.

Le climat est méditerranéen avec des étés secs et chauds, il est tempéré par la mer. De novembre à mars, le temps est doux mais pluvieux. Le printemps et l’automne sont des saisons très agréables. Vous pourrez vous baigner de fin avril à octobre. Le soleil brille quelques 3.000 heures par an.