Asie

Fête du Têt ou nouvel an chinois : les meilleures destinations en Asie

Par  | 

L’Asie fait partie de ces régions du monde où les cultures et les traditions sont jalousement conservées. Celles-ci reprennent vie notamment lors des fêtes religieuses ou autres événements particuliers. Si vous souhaitez apprécier la richesse des cultures et des traditions de l’Asie, ne manquez pas d’assister à la fête du Têt au Vietnam et du Nouvel An en Chine.

Le Nouvel An en Chine

Planifiez votre voyage en Chine lors du Nouvel An que l’on appelle aussi la Fête du Printemps. Les festivités liées à cette fête durent 15 jours à partir de la nouvelle Lune. Lors du premier jour du Nouvel An chinois, des danses du lion et du dragon qui ont pour but de chasser les mauvais esprits animent les rues des différentes villes du pays. Ces défilés s’accompagnent le plus souvent de démonstrations d’arts martiaux et de danses traditionnelles. Lors du deuxième jour, les familles se rendent chez les proches parents maternels et paternels pour présenter leurs meilleurs vœux pour la nouvelle année. Au quatrième jour qui est considéré comme très important, les dieux seraient de retour au cœur de chaque foyer et personne ne doit quitter la maison. Lors du quinzième jour qui est généralement appelé « le jour des lanternes », les habitants défilent dans les rues en portant des lanternes décorées avec des icônes des signes du Zodiaque chinois. La fin officielle des festivités est marquée par un feu d’artifice.

Le Têt, le Nouvel An vietnamien

Appelé aussi Têt Nguyên Dán, le Têt est sans conteste l’évènement le plus populaire et le plus important du calendrier lunaire vietnamien. Célébrée dans toutes les villes du pays, cette fête marque le début de l’année. Elle commence à partir de la première nouvelle lune, une période qui tombe toujours entre le 21 janvier et le 19 février. Mêlant à la fois le culte des ancêtres et celui des Génies du foyer, le Têt occasionne plus de trois jours de festivités et s’accompagne de nombreuses pratiques particulières. Dans toutes les pagodes du pays, l’on brûle du santal dans les encensoirs. À Saigon et à Hanoi, l’on organise la fameuse procession du dragon. En Asie, cet animal mythique symbolise la puissance et la force. Dans tous les foyers vietnamiens, des bâtonnets d’encens sont brulés sur l’autel dédié aux ancêtres où des corbeilles de fruits et des objets ayant appartenu aux parents défunts sont aussi posés. Dans certains villages, les habitants cotisent pour construire une petite maison consacrée au culte des ancêtres. Celle-ci est ouverte à tous les villageois et aux visiteurs.